Heterodon nasicus

Heterodon nasicus

Il y a 8 produits.

Fiche d'élevage

Nom vernaculaire

Serpent à groin

Nom scientifique

Heterodon nasicus (Baird & Girard, 1852)

Répartition

Heterodon nasicus occupe une vaste aire de répartition qui s’étend sur tout le centre du continent nord-américain, du Canada méridional au Mexique centre-septentrional.

Habitat et mœurs

En raison de l’étendue de sa zone de distr...

Fiche d'élevage

Nom vernaculaire

Serpent à groin

Nom scientifique

Heterodon nasicus (Baird & Girard, 1852)

Répartition

Heterodon nasicus occupe une vaste aire de répartition qui s’étend sur tout le centre du continent nord-américain, du Canada méridional au Mexique centre-septentrional.

Habitat et mœurs

En raison de l’étendue de sa zone de distribution, le serpent à groin fréquente des biotopes assez variés : prairies, collines, vallées, plaines inondables, broussailles, zone semi-désertiques et même terres d’agriculture extensive. Ce colubridé est diurne, terrestre et fouisseur et affectionne les terrains sableux, rocailleux ou caillouteux. On peut le rencontrer principalement le matin ou au crépuscule ; le reste du temps il le passe enfoui dans le sol, dans un terrier, sous les feuilles mortes… Il chasse à l’affut et déglutit directement sa proie sans constriction, contrairement à nombreux autres colubridés. Quand il se sent en danger, il frotte ses écailles carénées entre elles en produisant un bruit assez fort ; il aplatit sa gorge comme un cobra et siffle en bougeant sa tête horizontalement, il ouvre sa gueule et mime la morsure. Si ces postures d’intimidation ne sont pas suffisantes, il « fait le mort » : il renverse le tiers antérieur de son corps, ouvre grand sa gueule, laisse pendre sa langue et émet une odeur désagréable de cadavre en putréfaction.

Particularités

Serpent de taille modeste, le mâles mesure 40 à 50 cm en moyenne, la femelle est plus grande et peut atteindre 70 à 80 cm. Heterodon nasicus possède une morphologie très particulière : sa tête large est dotée d’une grande écaille rostrale relevée qui lui a valu son nom vernaculaire de serpent à groin ou serpent à nez de cochon. Le bout du museau est ainsi utilisé comme une pelle quand ce serpent fouisseur creuse. Son corps est massif et trapu. Sa denture est opistodonte, c’est-à-dire que sa mâchoire comprend de nombreuses dents courtes orientées vers la gueule et aussi deux crochets plus développés dans le fond de la gueule, au niveau de l’œil, qui toutefois ne sont pas reliés à une glande à venin et ne comportent pas de sillon non plus. Il ne peut donc pas inoculer du venin. Comme chez de nombreux reptiles, sa salive est légèrement toxique ; elle est produite à partir de l’alimentation, en particulier de batraciens qui secrètent des toxines via l’épiderme. La morsure peut ainsi être douloureuse et provoquer une inflammation mais elle n’est pas réellement dangereuse. La couleur de fond de la robe est beige à marron-clair avec des taches foncées rondes ou allongées transversalement sur le dos et les flancs, de couleur brique, rouille, marron, noires ou verdâtres,. Sur la tête, il y a, en général, trois taches longitudinales, un dessin « en trident » qui part derrière les yeux et rejoint le cou. Sa livrée rassemble à celle d’un serpent venimeux, Sistrurus catenatus tergeminus : il s’agit donc d’une forme de « mimétisme défensif ». Ses écailles également sont fortement carénées comme celles de certains serpents venimeux (Cerastes ou Echis). Son espérance de vie en captivité est de 15 à 20 ans.

Maintenance

La taille minimale du terrarium pour un couple sera 60 x 50 x 40 cm. Pour cette espèce qui vit dans les milieux arides, l’hygrométrie ne devra pas être élevée, pas plus de 50%. Le bac d’eau sera donc assez petit. Un tapis chauffant permettra d’atteindre, le jour, des températures de 28-30°C du côté chaud et de 24°C du côté frais. La nuit les températures descendront entre 20 et 22°C. L’éclairage n’est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour. Des cachettes sont nécessaires afin que ce serpent puisse se sentir en sécurité. S’agissant d’un serpent fouisseur, l’épaisseur du substrat (par exemple du litaspen) sera conséquente. Une période de repos hivernale est souhaitable, notamment si on veut le faire reproduire. Pendant deux à trois mois le serpent sera maintenu dans l’obscurité à une température de 14°C environ.

Alimentation

Dans la nature, le serpent à groin se nourrit principalement de batraciens et de poissons, les rongeurs ne représentent qu’une petite partie de son alimentation. En captivité, il accepte sans trop de difficulté les souris congelées. Il est vivement déconseillé de lui proposer des rongeurs vivant car, n’étant pas constricteur, il risque de se faire mordre.

Protection

Aucun statut de protection internationale.

Réduire
Détails
Afficher 1 à 8 produits sur 8
  •   
    Paiement sécurisé
  •   
    Paiement en 3X sans Frais
  •   
    Livraison 24/48H
  •   
    Echange en magasin
  •   
    Satisfait ou remboursé
Accepter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus personnalisés et réaliser des statistiques de visites.